PREMIER PROJET: APPORTER DE L’EAU POTABLE POUR SAUVER DES VIES

Au Cambodge, le manque d’eau potable constitue une menace grave pour la vie de millions de personnes. La croissance rapide de la population et les changements climatiques ont aggravé la pénurie en eau chaque année. Selon le Rapport sur la Santé, l’eau insalubre a été l’une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans au Cambodge. Dans certaines régions, la situation est terrible. La population doit marcher au moins un kilomètre sur une base quotidienne pour recueillir de l’eau, qui est considérée comme impropre à la consommation. Kompong Speu a été l’une des provinces les plus touchées. Pour aider à améliorer la situation, dans notre récent projet, nous sommes allés aider l’une des communesles plus pauvre appelée Veal Pong  de province de Kampong Speu. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous avons choisi la province de Kompong Speu:

1. C’est l’une des provinces les plus pauvres.
2. C’est l’une des provinces les plus touchées par la sécheresse.
3. De part sa situation géographique, elle est isolée de la source d’approvisionnement en eau principale, le fleuve Mékong.

Située à une cinquantaine de  kilomètres au Sud-Ouest de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, Kampong Speu est la 12ème plus grande province avec plus de 7.017 kilomètres carrés. Elle possède la 8ème plus grande population  avec environ 598.882 personnes réparties sur 89 communes et 1.319 villages. Actuellement, de nombreuses localités de Kampong Speu sont dans un besoin urgent d’eau propre et salubre. Notre équipe d’ingénieurs est allée évaluer la situation dans de nombreuses localités de la province, et nous avons décidé que Veal Pong, commune de 27 villages du district de Uddong, était la plus critique et avait besoin d’une assistance immédiate. Elle se situe à environ 55 km de Phnom Penh. La population de Veal Pong  est 12.536 personnes dont 6351 femmes et 414 veuves. La majorité des populations de la région n’ont pratiquement pas accès à l’eau potable. Un certain nombre de puits ont été construits par Codegaz, une organisation humanitaire, et de l’UNICEF dans les années 1980. Toutefois, ils ne sont plus opérationnelles du fait de leur vieillessement et du manque d’entretien régulier de qualité.

OBJECTIF

L’objectif du projet est de contribuer à sauver des vies en évitant les maladies. La difficulté d’accès à l’eau conduit à de nombreux problèmes de santé et un obstacle à l’évolution socio-économique. Ce projet a eu un impact immédiat sur des milliers de vies à la commune de Veal Pong. Il a permisd’améliorer considérablement les conditions de vie de la population en raison de l’impact de grande envergure financière et économique de l’eau potable. Une eau potable propre et saine aide à prévenir la perte de vies et la perte de forces engendrant une perte de main d’œuvre causées par la consommation et d’eau insalubre et d’impuretés. Nous proposons une solution à long terme en apportant des sources d’eau potable durables à la communauté. Nous allons construire les puits et les étangs de la pompe accessible par les gens de la communauté afin de soulager leur problème de pénurie d’eau. Une fois terminé, les nouveaux points d’eau serviront à environ 12.000 personnes dans la région tout au long de l’année.

SOLUTION PROPOSÉE

Une des mesures les plus efficaces contre la pénurie d’eau est la construction de puits à pompe. En raison du climat tropical, les sources d’eau souterraine sont abondantes au Cambodge. Après avoir fait quelques recherches et de consultation avec les conseils communaux, nous avons conclu que la communauté aura besoin de puits à pompe et des étangs qui servent de réservoirs pour l’usage de la communauté. La construction de puits de pompage, l’excavation de nouveaux bassins et le dragage des anciens étangs seront nécessaires.

LES RÉSULTATS

Nous avons réussi à construire 3 puits et à en faire  don à la commune de Veal Pong.

5f22scd1dsc05328-300x225dsc05391-300x225dsc05348-300x225

.

DEUXIÈME PROJET: AIDER NOS ENFANTS

Après avoir terminé le projet d’accès à l’eau à Veal Pong Teuk, nous avons rencontré par hasard près de là, Dan, le leader de l’association Friends Help Friends. Cette organisation de bienfaisance aide à fournir des cours d’anglais aux enfants pauvres dans les villages. A cette époque, il y avait environ 100 étudiants et 5 enseignants bénévoles.

Depuis lors, nos amis, au nom de Techno Charité ont commencé à leur apporter de l’aide et du matériel, comme des livres, cahiers, vêtements, stylos, crayons, etc.. Par la suite, nous allons conserver nos contacts avec Dan et lui demander régulièrement les besoins de l’école pour préparer notre prochaine visite.

LES RÉSULTATS

Notre visite à l’association de bienfaisance Friends Help Friends de Kampong Speu, le dimanche 3 juin 2007.

1

Notre ami, Sary, a donné de livres et de crayons pour les élèves

2

Les élèves de FHF

3

Les élèves de FHF en classe

En 2008, nous sommes allés visiter Friends Help Friends une fois de plus. Cette fois le nombre d’élèves avait été multiplié par 3 par rapport à notre 1ère visite. Le total des étudiants dans l’organisation de bienfaisance est de plus de 300. Dan nous a expliqué qu’il a du diviser les élèves en 3 groupes. Les groupes de la matinée et de l’après-midi sont pour les  plus petits enfants et les étudiants de langue anglaise. Les cours de soirée sont pour les étudiants se préparant à obtenir le baccalauréat.

Pour cette visite,  Techno Charité a apporté beaucoup plus de chose que la dernière fois. Nous avons en effet apporté du matériel d’étude, des vêtements pour les étudiants et les enseignants, des vélos et des sucreries. Nous ne leur avons pas seulement apporté du matériel, mais nous avons discuté également avec eux et partagé notre expérience sur les études à l’université et sur notre expérience du travail et de la vie active.

img_2916

Logo de FHF (Photo Monida)

img_2969

1 / 3 des élèves de FHF, nos dons et nos amis (Photo  Sethy)

img_3009

Don d’ un vélo à une petite fille dont la maison se situe très loin de l’école (Photo  Sethy)

img_2984

Remise d’ un cadeau au meilleur de la classe (Photo  Sethy)

DSC01996

Bibliothèque de FHF  (Photo Vichet)

img_3032

Ce petit garçon parle très bien anglais. Il converse avec nous sur l’expérience des études, la vie et beaucoup d’autres choses. Nous sommes très fiers de lui. (Photo Monida)

DSC01992

Nos amis expliquent aux élèves la façon de passer les examens universitaires. (Photo Vichet)

PREMIER PROJET: APPORTER DE L’EAU PORTABLE POUR SAUVER DES VIES

Au Cambodge, le manque d’eau potable constitue une menace grave pour la vie de millions de personnes. La croissance rapide de la population et les changements climatiques ont aggravé la pénurie en eau chaque année. Selon le Rapport sur la Santé, l’eau insalubre a été l’une des principales causes de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans au Cambodge. Dans certaines régions, la situation est terrible. La population doit marcher au moins un kilomètre sur une base quotidienne pour recueillir de l’eau, qui est considérée comme impropre à la consommation. Kompong Speu a été l’une des provinces les plus touchées. Pour aider à améliorer la situation, dans notre récent projet, nous sommes allés aider l’une des communesles plus pauvre appelée Veal Pong  de province de Kampong Speu. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous avons choisi la province de Kompong Speu:

1. C’est l’une des provinces les plus pauvres.
2. C’est l’une des provinces les plus touchées par la sécheresse.
3. De part sa situation géographique, elle est isolée de la source d’approvisionnement en eau principale, le fleuve Mékong.

Située à une cinquantaine de  kilomètres au Sud-Ouest de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, Kampong Speu est la 12ème plus grande province avec plus de 7.017 kilomètres carrés. Elle possède la 8ème plus grande population  avec environ 598.882 personnes réparties sur 89 communes et 1.319 villages. Actuellement, de nombreuses localités de Kampong Speu sont dans un besoin urgent d’eau propre et salubre. Notre équipe d’ingénieurs est allée évaluer la situation dans de nombreuses localités de la province, et nous avons décidé que Veal Pong, commune de 27 villages du district de Uddong, était la plus critique et avait besoin d’une assistance immédiate. Elle se situe à environ 55 km de Phnom Penh. La population de Veal Pong  est 12.536 personnes dont 6351 femmes et 414 veuves. La majorité des populations de la région n’ont pratiquement pas accès à l’eau potable. Un certain nombre de puits ont été construits par Codegaz, une organisation humanitaire, et de l’UNICEF dans les années 1980. Toutefois, ils ne sont plus opérationnelles du fait de leur vieillessement et du manque d’entretien régulier de qualité.



OBJECTIF

L’objectif du projet est de contribuer à sauver des vies en évitant les maladies. La difficulté d’accès à l’eau conduit à de nombreux problèmes de santé et un obstacle à l’évolution socio-économique. Ce projet a eu un impact immédiat sur des milliers de vies à la commune de Veal Pong. Il a permisd’améliorer considérablement les conditions de vie de la population en raison de l’impact de grande envergure financière et économique de l’eau potable. Une eau potable propre et saine aide à prévenir la perte de vies et la perte de forces engendrant une perte de main d’œuvre causées par la consommation et d’eau insalubre et d’impuretés. Nous proposons une solution à long terme en apportant des sources d’eau potable durables à la communauté. Nous allons construire les puits et les étangs de la pompe accessible par les gens de la communauté afin de soulager leur problème de pénurie d’eau. Une fois terminé, les nouveaux points d’eau serviront à environ 12.000 personnes dans la région tout au long de l’année.

SOLUTION PROPOSÉE

Une des mesures les plus efficaces contre la pénurie d’eau est la construction de puits à pompe. En raison du climat tropical, les sources d’eau souterraine sont abondantes au Cambodge. Après avoir fait quelques recherches et de consultation avec les conseils communaux, nous avons conclu que la communauté aura besoin de puits à pompe et des étangs qui servent de réservoirs pour l’usage de la communauté. La construction de puits de pompage, l’excavation de nouveaux bassins et le dragage des anciens étangs seront nécessaires.

LES RÉSULTATS

Nous avons réussi à construire 3 puits et à en faire  don à la commune de Veal Pong.

Laeave a Reply